Ces mots anglais qu’on a parfois du mal (ou pas)
à traduire en français

C’est un défi pour quiconque travaillant avec ou dans le web de passer une journée sans dire un mot d’anglais, tout en se faisant bien comprendre de ses pairs. A l’inverse, truffer sa conversation d’anglicismes est tout autant incompréhensible et agaçant !

Où voulons-nous en venir ?

Il arrive que notre langue française, pourtant l’une des plus belles et plus riches, ne propose pas de mots précis pour exprimer certains concepts nés dans un autre pays. Non pas que la traduction n’ait pas été trouvée, c‘est juste qu’elle ne se porte pas toujours très bien en bouche, un peu longue, un peu brumeuse, voire même infidèle ; elle ne parvient pas à s’installer…Dans certains cas, la ligne est mince entre traduire et trahir : difficile de traduire littéralement sans perdre l’essence du mot anglais.

Dans cette rubrique, nous nous amuserons à répertorier ces mots « anglofuns », si pratiques et les autres, qui ont des traductions françaises tout à fait judicieuses.

Aujourd’hui parlons du mot « Insight ». Voici le contexte dans lequel on l’utilise :

« L’analyse des tendances de recherches par mots clés sur les moteurs, nous a permis de dresser une liste de 15 insights applicables à votre stratégie en ligne »

« Nous avons étudié les données Google Analytics de votre site web et voici les insights qui ressortent »

Allez voir les traducteurs en ligne, leurs propositions sont plutôt décevantes : aperçu, intuition, idée-clef, information pertinente, levier… En réalité, « insight » veut dire tout cela à la fois mais pas seulement. Il s’agit de données ou d’idées permettant d’être exploitées pour être plus créatif, plus efficace, plus performant.

Alors on fait quoi ? On utilise insight !